Accueil / Transport /

Hydrogène : relever le défi de l’agilité

, par Stratégies Logistique

Les équipementiers en systèmes hydrogène, à commencer par Symbio du groupe Michelin, doivent aujourd’hui relever un double défi : réussir l’industrialisation de leurs produits… tout en répondant aux attentes d’un marché encore peu mâture.

Un système hydrogène comprend plusieurs centaines de cellules identiques et le moindre défaut sur l’une d’elles demande une réparation. « Produire dix mille systèmes sans réparation suppose donc de produire plus d’un million de pièces identiques et sans défaut », détaille le CEO de Symbio, Fabio Ferrari. Cette particularité pose d’emblée les enjeux de l’industrialisation de l’hydrogène...

D’après les prévisions, le marché des camions sera demandeur chaque année de centaines de milliers de stacks (piles), celui du marché automobile aura besoin d’un million de stacks et les véhicules utilitaires consommeront des centaines de milliers de stacks. De tels volumes permettront en effet de diviser par 20 le prix de la pile et des composants, par simple augmentation des capacités.

Mise en place rapide

A ce jour, seuls 6500 véhicules hydrogène sont en circulation dans le monde, dont près de 300 Renault Kangoo ZEH2 équipés par Symbio, filiale du Groupe Michelin. D’où le défi de « l’industrialisation agile » que doivent relever les équipementiers en systèmes hydrogène : ces derniers doivent rapidement mettre en place un outil de production adapté aux futurs volumes.

Bien placé sur ce marché, Symbio, filiale du groupe Michelin depuis février 2019, conçoit des kits de piles à hydrogène qui peuvent être intégrés dans plusieurs formats de véhicules électriques (utilitaires, bus, poids lourds, etc.) et sont associés à un bouquet de services digitaux (diagnostics, gestion des flottes à distance etc.).

Savoir-faire

Son expérience dans l’industrialisation des systèmes et des piles hydrogène lui donne une longueur d’avance : « Il a toujours été plus important à nos yeux que les performances électrochimiques des piles à hydrogène par exemple », explique Fabio Ferrari, CEO de Symbio. « C’est d’ailleurs sur la base de ce critère que nous avons choisi des plaques bipolaires métalliques – et non graphiques – puisqu’ainsi nous pouvions nous appuyer sur le savoir-faire des fabricants de… joints de culasse ! »

Symbio a également appris à travailler avec un constructeur, à s’adapter à son planning et à intégrer les produits dans les chaines de production. Depuis 2014, la production des systèmes Symbio est d’ailleurs réalisée dans une usine de Michelin (IMECA) spécialisée dans la fabrication des machines. « Nous avions besoin d’un partenaire capable de nous faire passer d’une production à l’unité à un volume de série, tout en nous aidant à finalisation nos méthodes de production », explique Fabio Ferrari.

Leader mondial

En mars 2019, Michelin et Faurecia ont annoncé que Symbio – qui sera au coeur d’une joint-venture entre les deux groupes - était appelé à devenir un leader mondial des systèmes hydrogène pour la mobilité.

Près de 2 000 camions et plus de 20 000 véhicules utilitaires légers fonctionnant à l’hydrogène sont annoncés en France d’ici à 2028, plus d’un million de véhicules en Chine et près du double en Corée d’ici à 2030. De nombreux pays comme la Chine, la Corée, le Japon ont déjà défini des plans ambitieux de déploiement de la mobilité hydrogène. De plus en plus de constructeurs automobiles intègrent désormais l’hydrogène dans leur stratégie.

Le magazine et les hors-séries

Stratégies Logistique 179 - octobre / novembre 2019

Stratégies Logistique n°179 est paru.

Hors-série n° 18 - Retail Chain

Téléchargez ce hors-série consacré à l’événement Retail Chain, qui s’est tenu à Paris le 10 avril 2019.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.

Hors-série n°17 - World Class Logistics

Téléchargez ce hors-série consacré à l’événement World Class Logistics, qui s’est tenu à Paris-La Défense le 5 décembre 2018.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.